• Rouge

     

    Rouge

     

    éditeur : Edilivre

    Genre : roman policier

    Sortie officielle : 23 décembre 2013

    Année d'impression : janvier 2014

    Résumé :

    Matt Louvier, ancien chercheur ayant fait une découverte stupéfiante, va voir sa vie bouleversée entre son amour fou pour Marie, amnésique suite à un accident et son désir pour Adelyse, une jeune femme moderne et libérée qui pourrait être sa fille. Le destin de ces différents personnages va se recouper avec celui de leurs familles, de leurs amis et celui de jeunes victimes retrouvées égorgées, portant toutes un caducée tatoué sur la cheville.
    Quel lien unit toutes ces personnes si différentes ? Qui est le tueur au caducée ?

     

    Mon avis :

    On entre facilement dans ce roman. Un polar bien français, le premier de Sylvie Grignon. Un roman prometteur qui saura  trouvé son lectorat, les amateurs de bons polars. Avant même de pénétrer au coeur de l’histoire, on se plait à admirer le travail fait sur la couverture de ce roman, un travail très soigné, un travail de professionnel, réalisé par Emeline Louap, la fille de l’auteure. On peut alors remarquer un caducée original et bien intriguant. Le sang qui  l’entache marque déjà une partie de l’atmosphère qui va régner. Sylvie Grignon peut rougir de plaisir face à son premier roman car son travail est remarquable. Elle mène d’une main de maître son roman comme on mènerait un animal avec une laisse, bien structuré, enrichi probablement de recherches personnelles qui n’enlèvent rien au récit prenant. On se jette corps et âme dans son histoire, on se surprend à sourire, à se questionner sur les meurtres comme les enquêteurs, on se met à détester ou à aimer ses personnages. Oui, Sylvie a du talent et vous pourrez le découvrir en la lisant. Ses personnages prennent vie comme de vrais êtres de la vie réelle. Elle leur offre un univers particulier et une vie bien trempée. Mais Sylvie Grignon, si elle sait écrire du polar, ne s’arrête pas là. Elle nous dévoile sans pudeur un érotisme incroyable, une sexualité libre qu’elle met comme une touche d’unicité à son roman. Les petites maladresses du débutant ne perturbent pas le bon moment de lecture passé, juste peut-être une note dont vous ne prendrez pas compte.  Le roman de Sylvie Grignon est un détour à faire et qui sait, peut-être le début d’une Grinonmania.

    Voyez Rouge ! Vivez Rouge ! Osez Rouge !

     

    Ma note :   9/10


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :