• Prochainement...

    Nue, sous la lune


    votre commentaire
  • Prochainement...

    Cendrillon (ou presque)

     

    Éditeur : Nathan

    Genre : conte - roman poche dès 6 ans

    Collection : Premières lectures

    Série : Ou presque

    Année d'impression : 19 janvier 2017

    Auteur : René Gouichoux

    Illustrateur : Rémi Saillard

    Résumé :

    Il était une fois Cendrillon, la princesse du ballon !
    Sandy n’a qu’une passion : le foot. Elle voudrait se rendre au championnat de l'Académie, mais deux vilaines sœurs l’empêchent de s’y rendre : Sandy n'a pas de maillot. Heureusement, la bonne fée bibliothécaire veille sur elle !

    Mon avis :

    Ma note : / 10


    votre commentaire
  • Prochainement...

    Rachel Hausfater


    votre commentaire
  •  

    Lili Nobody

     

    Éditeur : Nathan

    Genre : roman poche dès 8 ans

    Série : Mes années collège

    Année d'impression : 15 septembre 2016

    Résumé :

    « Ma mère m’énerve et je n’ai pas de père.»

     

    Lili entre en 6e. C’est à la fois génial et inquiétant. Heureusement qu’elle n’est pas seule : il y a Marlène, sa nouvelle copine et Gaoussou, son voisin de classe hilarant. Il y a aussi le club théâtre ! Le prof est génial. Avec son groupe, Lili va mettre une chanson en scène: « Papaoutai » de Stromae. C’est elle qui l'a choisie, parce que depuis toujours elle se demande : qui est mon père ? Sa mère a toujours refusé de lui dire…
     

    Mon avis :

    Comme pour le précédent lu, intitulé Achille fils unique et étroitement lié comme on le constate aisément à leur lecture, Lili Nobody est un petit roman sympathique et facile à lire qui parle également de la paternité mais ici le problème identitaire est bien plus marquant. Père inconnu et anonyme.

    A vie !

    Même structure de roman (segmenté par les mois de l'année) que pour Achille fils unique par contre, est-ce le côté plus féminin qui le rend plus profond ? Le roman prend une belle tournure lorsque le personnage de Lili sort de ses gonds, qu'elle voir rouge et cherche son père. Et, alors que tout semblait trop bien tracé d'avance et presque sans surprise, on s'évade... La Bretagne, la mer, la réconciliation. On se prend une bouffée d'air frais et marin à tel point que l'on se croirait parti.

    De plus, même la pièce de théâtre est plus vibrante que dans le précédent roman. Sans doute le caractère bien trempé de Lili qui apporte du relief, n'y est pas étranger.

    Lili Nobody n'aura peut-être pas été le coup de coeur mais assurément un bon moment de lecture.

    Ma note : 9 / 10


    votre commentaire
  • Prochainement ...

     

    Yaël Hassan


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires