• La femme de papier

     

     

    La femme de papier

     

    Éditeur : La Musardine

    Genre : roman érotique et épistolaire

    Année d'impression : septembre 2015

    Résumé :

    Alors que leur liaison s’endort, une femme a l’idée d’écrire à son amant un journal de bord de ses fantasmes. Jour après jour, ses lettres vont provoquer une renaissance, nourrissant de mille idées leurs jeux sexuels. S’ensuit une passion que nulle limite n’endigue hormis une seule règle : « Interdiction d’aimer ». 

    Paru en 1989, alors que son auteure Françoise Rey, professeure dans le Beaujolais venait de traverser une grave crise personnelle, La Femme de papier a marqué l’histoire de la littérature érotique. C’est le premier texte dans lequel une femme affiche et signe de son nom, ouvertement, ses fantasmes et ses désirs sexuels. Le livre défraie alors la chronique, secouant tabous et conventions.
    Françoise Rey est l’auteure de littérature érotique la plus reconnue en France. C’est à la suite d’une crise personnelle, en 1987, qu’elle a écrit La Femme de papier, premier roman à l’érotisme violent et souvent qualifié de sulfureux.  Depuis, elle n’a cessé d’écrire autour du sexe et des femmes, à travers une trentaine d’ouvrages. Françoise Rey vit au Bois-d’Oingt, dans le Rhône. 
    Édition enrichie de dessins d'Alex Varenne  Entretien par Mathieu Bermann

     

    Mon avis :

     

    Joli titre pour un roman épistolaire mettant en scène deux personnages dans des lettres.  Françoise Rey a voulu ainsi attirer l'attention d'un homme, son amant, d'une manière originale et osée. En effet, quel homme ne serait pas valorisé et séduit, voir aussi "excité" par ce style de lettres? Françoise ose, Françoise se révèle et le révèle. On ne sait plus si c'est de l'ordre du fantasme ou de la réalité mais les mots nous échauffent, nous attirent, nous troublent et apportent une tension palpable.

    C'est torride au point de mettre nos sens en éveil, d'être excité autant que séduit par ses mots. Mais il ne s'agit pas là de parler de vulgaire, de trop cru mais d'amour. Quand on aime vraiment, on ose !

    Un style plaisant, osé et recherché, intelligent également. Françoise n'écrit pas à la légère et sans esprit. Bien au contraire, elle sait où elle va, elle sait enrichir son récit pour ne pas tomber dans la niaiserie, l'eau de rose encore. Le tout avec une légère pointe d'humour qui épice ses mots.

    L'entretien au final est un plus assez intéressant et révélateur.

    Juste un regret peut-être l'ajout d'illustrations de Alex Varenne qui certes montrent un beau coup de crayon mais ne sont pas indispensable à l'oeuvre qui en effet de par ses mots a dé&jà les images suffisantes pour accrocher le lecteur.

    Cependant, La femme de papier a déjà trouvé facilement son public et a de quoi plaire encore et toujours...

    Oserez-vous sa lecture?

    Ma note : 9.5 / 10


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :