• Dans ma jeunesse on vivait en harmonie avec la nature

     

     

    Éditeur : Sarah Arcane

    Genre : récit de vie

    Année d'impression : 12 août 2016

    Résumé :

    Je vous parle d'un temps,

    Que les moins de vingt ans,

    Ne peuvent pas connaître...

      Extrait de « La Bohème » de Charles Aznavour.

    À l'époque, la nature était notre seule richesse. Dans ma jeunesse, elle était mon unique terrain de jeux. Mes camarades et moi étions toujours à l'extérieur, respirant le bon air de la campagne. On jouait dans les champs, dans les prés et dans les bois. Nous étions souvent entourés d'animaux divers : vaches, moutons et autres... Je suis fils et petit-fils de paysan. Mes grands- parents, ainsi que mes parents travaillaient la terre avec amour et courage. La terre et la nature étaient nos mères nourricières. Nous survivions grâce à elles. Dans mon livre vous allez découvrir et apprendre beaucoup de choses sur la vie des paysans d'autrefois.

     

    Mon avis :

    Gérard Massiot  se pose un moment pour évoquer sa jeunesse. Il nous offre avec une générosité incroyable un témoignage assez fort de la vie à cette époque au travers de son univers familial et amical. Son témoignage est comme un coup de fouet sur la vie, ses changements tendant presque comme un cri d'alarme. Beaucoup de choses ont changé depuis cette enfance en harmonie avec la nature. Il est d'ailleurs le témoin de ces changements, de ce qui s'est perdu et qui ne reviendra probablement jamais, seulement conservé au cœur de certaines mémoires.

    En refermant son livre, on se détourne volontiers de  ses maladresses du non écrivain, plutôt une sorte de conteur qui veille pour que le passé ne tombe pas dans l'oubli. Il commémore par ses mots (son livre est une cérémonie) la richesse d'un passé malgré sa dureté de vie. Le passé semble encore si présent en lui, pour lui. D'ailleurs, on le ressent dans l'utilisation temporelle et volontaire du présent dans son récit qui vient se mêler au temps passé.

    Refermer son livre c'est aussi regarder vers le dehors, voir enfin l'oiseau qui picore au sol ou sur la branche, se rappeler aussi nos propres souvenirs et faire aussi nos propres constats amers ou bienheureux. Son livre est un relief de vie, il nous happe de son intérieur comme si nous remontions les couloirs du temps.

    Une réflexion.

    Un récit à lire, relire, faire découvrir sans modération.

    Ma note : 9 / 10


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :