• Coeur de brindille

     

    Coeur de brindille

     Éditeur : Sarbacane

    Genre : roman dès 13 ans

    Collection : exprim'

    Année d'impression : 3 juin 2015

    Résumé :

    Été 1975, Cité des Biscottes, dans le Nord de la France. Lolita dite Brindille, une adolescente de 15 ans, vit seule avec sa mère, alcoolique notoire. En vraie « fleur de béton », Brindille ne rêve que de partir – d’abord et avant tout, pour revoir son frère aîné Angelo, incarcéré à Marseille.

    C’est à l’occasion d’une rencontre foudroyante avec un jeune jongleur travaillant dans un cirque tzigane qu’elle concrétise ce désir… au grand désarroi de son professeur de lycée, très attaché à cette élève atypique qui va se lancer à sa poursuite.

    Mais Lolita laisse peu de traces ; lancée sur les routes avec le cirque, elle apprend le métier, change d’identité, s’adapte aux péripéties en suivant son instinct, toujours. En cargo, à pied ou sur la selle d’un scooter, elle ira jusqu’au bout de son aventure…

    … par le chemin où naissent les légendes !

     

    Mon avis :

    Coeur de brindille est le premier roman de Yves-Marie Robin. Encore une fois, Sarbacane nous offre un petit bijou de lecture. Ce roman est profond et touchant. On s'attache vite aux personnages surtout aux deux jeunes héros Diego et Brindille. L'insouciance, l'amour, la joie y prennent une grande place tout au long de l'aventure. On tremble pour la belle petite Brindille au grand coeur sous son apparence dure. On ne souhaite pas la voir se briser, jamais. Ici on offre du" temps pour devenir". Un beau roman qui nous fera grandement rêver et nous livre un bel espoir du fait que la vie peut être belle même si elle commence mal. Une devise alors vient indubitablement  : "quand on veut, on peut".

    Ici, il n'y a pas que la couverture qui nous séduit avec son titre renversant, enfantin et tendre et cette belle jeune fille qui nous est présentée, accroupie et fragile autant que pleine de beauté mais le visage tourné vers le haut contre cette porte fermée et barricadée de ronces. Beau symbolisme de l'obstacle sur le chemin du destin. Le visage rehaussé montrant sans doute la volonté de réussite dans sa vie, l'espoir de belles surprises. On s'attend presque en observant cette couverture à voir la jeune fille malgré le cadenas au-dessus et la porte fermée, se mettre debout pour montrer sa détermination.

    Et la touche qui fait le plus, le côté épistolaire particulièrement émouvant et les bons jeux de mots.

    Merci à Yves-Marie pour ce roman qui nous arrive comme une fleur brute qui éclot là où on ne l'attend pas et aux éditions Sarbacane une fois encore pour leur superbe choix. Un roman qui va séduire c'est certain. Une suite peut-être ? Sans doute,  le seul regret de ce roman, de s'arrêter en si bon chemin. Mais tous les chemins mènent dit-on à Rome alors, qui sait reverra-t-on un jour notre Brindille...

    Ma note : 9 / 10

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :