• Une putain d'histoire

     

    Une putain d'histoire

     

    Éditeur : XO éditions

    Genre : thriller

    Année d'impression : 23 avril 2015

    Résumé :

    Une île boisée au large de Seattle...

    " Au commencement est la peur.

    La peur de se noyer.

    La peur des autres, ceux qui me détestent,

    ceux qui veulent ma peau. Autant vous le dire tout de suite :

    Ce n'est pas une histoire banale. Ça non.

    C'est une putain d'histoire.

    Ouais, une putain d'histoire... "

    Un thriller implacable

    Mon avis :

    Après "N'éteins pas la lumière", surprise de taille, un thriller-pavé comme le lecteur assidu aime à apprivoiser entre ses mains et devant ses yeux qui jonglent avec les lettres et les mots. Bernard Minier ose sortir un peu des sentiers battus, délaissant ses personnages et nous prouver encore une fois son talent de romancier.
     
    Au premier abord, on aperçoit la couverture magnifique signée Bruno Barbette, des lettres dorées pour mettre en valeur l'auteur, la maison d'édition, une accroche évidente pour que le lecteur se procure assez rapidement le fameux thriller en évoquant le fait que cette édition est "limitée", toujours en lettres d'or, comme pour nous dire que c'est une pépite à se procurer et ce dans les plus brefs délais.
     
    Et quelle pépite ! On plonge au travers de la couverture dans des eaux...troubles, fasciné par cette apparition mi ange, mi démon et déjà on sent que l'histoire va nous scotcher car ce n'est pas une histoire banale mais une.... putain d'histoire, titre qui nous frappe tout de suite comme une claque sèche en pleine figure.
    Et le lecteur s'enfonce alors dans le bouquin comme il s'enfoncerait dans les abîmes d'un océan, guidé et mené en bateau avec talent par Bernard Minier qui confirme encore une fois qu'il est un auteur incontournable et qu'il faut oser le lire car il saura même être digne des maîtres du thriller américain.
     
    525 pages qui se lisent sans pause, une intrigue maîtrisée, du suspens jusqu'au bout et des rebondissements.. La fiction dépasse même le réalisme avec un soucis des détails incroyable. Ne se croit-on pas sur Glass Island ? Minier nous offre là des pages et des pages comme un bon thriller au cinéma. Les mots parlent d'eux-mêmes, expriment un fort réalisme. Sang, sueur, peur, stress, tension... On pourrait presque se croire dans une série telle "Esprits criminels" mais du point de vue surtout du criminel lui-même. Tel est pris qui croyait prendre: lecteurs, personnages sont manipulés avec efficacité. Le méchant peut devenir docile et inversement.
     
    Au final, un thriller surprenant, des thèmes variés (l'adolescence et l'évolution vers l'âge adulte, la liberté, la drogue, ...) et très intéressants. Et peut-être aussi une mise en garde sur l'ampleur prise par la technologie dans nos vies.
     
    Rien de tel alors qu'un bon thriller en version papier, non ? Vous pourrez le lire en toute liberté, où bon vous semble et quand cela vous chante. Mais un conseil, une île déserte serait pour vous l'idéal pour vous imprégner de cette putain d'histoire car même les murs parfois comme on dit ont des oreilles, hein !

    Ma note : 10/ 10


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :