• Un bonheur sans pitié

     

     

     

    Éditeur : Héloïse d'Ormesson

    Genre : roman

    Année d'impression : 2 mai 2019

    Résumé :

     

    " Je n'aurais jamais imaginé devenir cette fille-là. Personne ne peut comprendre pourquoi je ne le quitte pas, je l'ignore moi-même. "

    Après quelques mois d'une passion enivrante et sans nuage, Marina sait qu'elle a enfin trouvé
    le bonheur avec Torsten. Mais un jour, le masque se fissure et il révèle son vrai visage. Emportée
    par ses sentiments, Marina pardonne inlassablement et s'habitue à l'inacceptable, jusqu'à se perdre et sombrer.

    Un bonheur sans pitié est le récit d'un amour insensé, incompréhensible et fatal. Avec justesse et sensibilité, Éric Genetet raconte, sans jamais la juger, l'histoire d'un couple régi par une violence physique et morale qui engloutit leur existence et transforme leur union en prison.

     

     

    Mon avis :

     

     

    En amour le bonheur c’est à deux. Un roman scindé en deux ? Oui pourquoi pas. Une belle approche pour parler d’une relation d’amour entre deux êtres, de sa genèse hélas ici à sa rupture…

    D’un côté Marina, de l’autre Torsten, une approche de leur passé, une union puis une désunion. Eric Genetet s’inspire de l’histoire d’une de ses proches pour nous livrer un roman original. La lecture est fluide, le style efficace mais est-ce voulu de ne pas trop en dire, de ne pas trop révéler la violence. Est-ce par soucis de bienséance ou par respect ? Nous aurions peut-être tendance à le croire car la réalité même remise sur papier en forme romanesque à un goût bien amer.

    Le happy end de fin soulève également une petite interrogation. Eric Genetet a-t-il souhaité offrir sous sa plume un espoir aux femmes qui subissent une violence conjugale. Après les coups, les insultes, les rabaissements il y a  autre chose, une vie meilleure et plus heureuse comme si l’on disait « après la pluie, le beau temps ».  Ou est-ce là encore l’approche d’une réalité vécue par cette personne de ses proches ?

    Nos vies sont parfois proches de l’écrit ou non. Nos vies sont parfois entourées de douleurs, de proches, sœurs, mères, amies… qui sont tombé sous les coups, qui subissent encore ou qui ont subi, sont parties mais l’après a encore ce goût qui glace… Des séparations difficiles, des divorces qui tardent, des enfants entre qui souffrent et qui subissent à leur tour.

    Le roman d’Eric Genetet n’est donc pas un coup de cœur mais on peut lui tirer sa révérence car il met en lumière, comme sous des projecteurs la vie que d’autres subissent… Une vie fragile. Un bonheur éphémère… Sans pitié.

    Ma note : 9 / 10

    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :