• Nos étoiles contraires

    Bande annonce de Nos étoiles contraires

    The fault in our stars                              (cliquez sur les titres et vous partirez vers le rêve sur You tube)

     

    éditeur français : Nathan

    Genre : roman pour ados

    Année d'impression : juin 2014

     

    Résumé

    Entre rire et larmes, le destin bouleversant de deux amoureux de la vie.

    Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature.
    Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

    • Élu « Meilleur roman 2012 » par le Time Magazine !
    • Prix de L'Échappée Lecture 2014 de la Nièvre
    • Prix du Jury littéraire Giennois 2014
    • Prix Plaisirs de lire 2014, département de l'Yonne
    • Prix des Embouquineurs 2014

    source : www.nathan.fr/

     

    Mon avis : On ne peut être que séduit par ce roman. Et je l'ai été, sans nul doute. Ce roman monte en puissance niveau de l'émotion pour être certain que le lecteur trouve une réelle satisfaction et soit bouleversé. John Green aborde des thèmes qui bien sûr amènent à l'émotion et aux larmes : amour, cancer et mort. Mais il ne se réduit pas à cela. Il nous rend accroc à ses personnages. On n'aurait envie d'être cette jeune Hazel Grace ou encore ce jeune Augustus Waters. Ils sont jeunes, ils sont beaux, fragiles et forts à la fois. En quête d'amour et de vie intense. Ils veulent vivre mais ils savent qu'autour deux la mort les guette. Pourtant, le récit est truffé d'humour. John Green n'a pas voulu que son roman tombe dans une sorte de peur et de résignation face à la mort et au cancer. Être malade ne signifie pas arrêter de vivre mais bien au contraire vivre chaque jour pleinement comme si c'était le dernier.

    Le tire du roman n'est bien évidemment pas anodin. "Nos étoiles contraires", un titre bien choisi pour évoquer déjà deux destins fascinants, celui de Hazel et celui d'Augustus, réunis par le cancer et par l'amour ensuite; un amour au départ incertain mais qui bien vite s'évoque avec un grand A. La couverture du roman aussi attire l’œil. Le bleu comme celui du ciel et des petits nuages, peut-être ceux qu'ils voient quand ils se retrouvent seuls et qu'ils glissent vers des sentiments profonds, peut-être celui du ciel ou encore, pour évoquer le passage vers la mort, un autre monde? Un Paradis?

    John Green a un talent évident qui nous donne envie de le découvrir et de continuer à le lire.

    Ce roman est un joyau, bien plus qu'un bijoux. Si vous avez peur du cancer, ce n'est pas qu'il vous le fait apprécier, non, mais il vous dit que malgré les douleurs, malgré la mort suspendue comme une épée de Damoclès, le courage est là, l'amour rend plus fort et la vie peut-être belle surtout si on sait que le bonheur ne tient qu'à un fil et qu'il faut savoir en profiter.

    Sortez vos mouchoirs, il y a du bouleversement dans l'air ! On ne peut rester insensible à ce roman. Il est magnifique autant au-dehors qu'à l'intérieur. Il n'est pas nécessaire de tout dévoiler... Laissez vous tenter par ce roman.

     

    Ma note : 10/10

     

    C'est un   ÉNORME

    Nos étoiles contraires

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :