• Le festin du serpent

     

     

    Le festin du serpent

     

    Éditeur : Anne Carrière

    Genre : thriller

    Année d'impression : 11 avril 2013

    Résumé :

    Cécile Sanchez est l’étoile montante de la police judiciaire où elle dirige une section spéciale qui traque les criminels les plus dangereux de l’hexagone. Pour la première fois de sa carrière, elle a l'impression d'être dans une impasse et doit remettre en question ses méthodes. Sur la piste d'un éventreur de femmes, elle se heurte à un paradoxe : la brutalité et le caractère pervers des crimes pointent vers un tueur en série. Mais elle croit deviner dans le protocole macabre un caractère dépassionné et pragmatique qui ne cadre pas.

    Ange-Marie Barthélemy est un membre d’élite de l’antiterrorisme. Depuis 2004, il pourchasse sans relâche un commando islamiste qui imprime sa trace sanglante dans toute l'Europe. Ce groupe nomade qui signe ses méfaits du nom An-Naziate, les anges arracheurs d’âmes, échappe pour l’enquêteur à tout grille classique de lecture, rappelant davantage la bande à Bader que les cellules d’Al Qaida.

    Deux affaires délicates et apparemment sans rapport qui vont pourtant s'entrecroiser. Et si chacun des deux enquêteurs possédait sans le savoir un morceau de la clef de cette énigme sanglante ?

     

     

    La version poche :

    Le festin du serpent

    Mon avis :

    Une bonne et terrible entrée en matière avec un attentat fracassant et sanglant. Un meurtrier en série démasqué et déjà un autre qui se profile à l'horizon, plus sournois encore. Une profusion d'informations qui pourraient sembler pesantes aux lecteurs et pourtant, l'auteur, Ghislain Gilberti a sa technique pour nous piéger dans ses filets et nous dissoudre dans son univers sombre et marquant.

    Une intrigue au départ double et bien menée. Des personnages qui semblent tirés du réel. Ghislain Gilbert n'a rien laissé au hasard pour attirer un lectorat assez large. Non seulement il maîtrise mais on perçoit qu'il n'a pas écrit son roman à la légère, fruit de longues recherches autant que d'un talent de romancier évident.

    Le décor est mis en place avec une tension palpable qui ne se relâchera pas le long du roman. Vous vouliez de l'effroyable, vous êtes servi. Le serpent va vous dévorer les tripes !... à vous glacer le sang. De l'hémoglobine à souhait autant que du frisson et de la peur, des sursauts et des rebondissements et ... un appel à la continuité de la lecture pour un prochain opus.

    (une couverture qui souligne le ton du roman, entre la mort et le sang, les couleurs noire et rouge mises en valeur par la blancheur presque irréelle et dérangeante, voire glacée, une couverture renseignant également sur le personnage central de l'intrigue, le fameux Serpent ! , une couverture immanquable dans les rayonnages. Pourtant, la version poche tape à l'oeil aussi, plus sombre, inquiétante, entre noir, gris et vert reptilien et l'oeil du serpent qui vous scrute indéfiniment jusqu'aux profondeurs de votre être et n'importe où semble-t-il...)

    Ma note :  9 / 10


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :