• L'enfant-rien

     

     

    L'enfant-rien

     

    Éditeur : Calmann-Lévy

    Genre : roman

    Année d'impression : 5 janvier 2011

    Résumé :

    « Aussi loin que je me souvienne, je l'attendais assis, le menton sur les genoux, les bras autour des jambes et le dos appuyé contre la porte du placard. » N.H.

    Petit garçon étrange, Adrien guette chaque semaine l?arrivée du père de sa demi-sœur, dans l'espoir de recueillir un regard, une parole ou un geste tendre.S'il rêve d'un papa, Adrien veut surtout percer le secret de sa naissance, secret qu'il croit enfermé dans une boîte rouge, cachée hors de sa portée. Le jour où sa mère se fait renverser par une voiture et se transforme en « tas-de-fraises-à-la-crème », la possibilité d'une vie différente s'ouvre à lui. Mais Adrien, l'enfant-rien, peut-il vraiment trouver sa place dans une famille qui n'est pas la sienne ?

    Mon avis :

    Un titre révélateur qui amène dans un premier temps le lecteur à une belle émotion et une forte interrogation. Qui est cet enfant ? Pourquoi est-il nommé « L’enfant-rien », dénomination triste et belle à la fois. Une couverture réalisée par Stéphanie Roujol, présentant une photographie (cliché de Erik Von Weber / Getty images)  d’un enfant observant  semble-t-il contre et au travers d’une vitre car on voit des reflets de verdure, d’un décor extérieur. Cette photographie nous offre déjà avant même la lecture des émotions entre tristesse du regard de l’enfant et sa beauté angélique et ses yeux perdus dans une vision qui lui appartient intimement. Que regarde-t-il ? Que voit-il ? Que pense-t-il ?

    Puis, on entre dans l’univers du premier roman-solo de Nathalie Hug et il n’y a pas d’autre mot possible que de dire « bouleversant ». C’est un beau roman plein d’une quête d’amour, de tendresse, dans un univers entre cruauté, égoïsme et solitude. Un roman marquant qui ne laisse pas indifférent, qui enveloppe le cœur à jamais de ses mots si bien choisis, si purs et si vrais. L’enfant-rien comme un hymne d’amour et de vie, un enfant possible. Chaque mot est un cri du cœur. Ne pas connaître alors Nathalie Hug c’est à la fin de son ouvrage avoir l’envie de la découvrir plus amplement, juste pour continuer à voir si elle nous bouleversera encore par la suite. Il est rare de lire un aussi beau roman, sans fausseté ou la pudeur est partie aux oubliettes ou le cœur déborde ainsi et où l’émotion est palpable. Les images d’une vie se dressent devant nos yeux un peu humides. Notre cœur se serre…

    L’enfant—rien devient l’enfant que l’on a envie de prendre contre sa poitrine battante et de ne plus quitter.

    Ma note : 10 / 10

     

    C'est un

    L'enfant-rien

     

    Bonus :   

    (source : you tube)


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 5 Février 2015 à 19:00

    beau titre, belle couverture,

    what else ?

     

    2
    Jeudi 5 Février 2015 à 20:08

    C'est un petit roman.... Je n'en dis pas plus. Surprise !! 

    3
    Dimanche 15 Février 2015 à 23:31

    Je pense que c'est un livre qui pourrait me plaire donc je le note !!

    Bonne pioche pour toi ^^

    4
    Lundi 16 Février 2015 à 08:58

    C'est un livre magnifique. Je vous le conseille Hamisoitil :)

    5
    Mardi 17 Février 2015 à 10:06

    Vu ta chronique, je vais me laisser tenter à découvrir ce livre. Merci à toi.

    6
    Mardi 17 Février 2015 à 10:09

    je l'ai commandé ! à suivre !

    7
    Mercredi 18 Février 2015 à 10:06

    Bonne découverte alors !! Vous m'en direz des nouvelles. Bises. Laeti wink2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :