• Frangine

     

     

    Frangine

    Éditeur : Sarbacane

    Collection : Exprim'

    Genre : Roman dès 13 ans

    Année d'impression : novembre 2013

    Résumé : "Il faut que je vous dise...

    J'aimerais annoncer que je suis le héros de cette histoire, mais ce serait faux.

    Je ne suis qu'un morceau du gâteau, même pas la cerise. Je suis un bout du tout, un quart de ma famille. Laquelle est mon nid, mon univers depuis l'enfance, et mes racines, même coupées.

    Tandis que ma frangine découvrait

    le monde

    le cruel

    le normal

    et la guerre,

    ma mère et ma mère, chacune pour soi mais ensemble, vivaient de leur côté des heures délicates.

    C'est à moi qu'il revient de conter nos quatre chemins.

    Comment comprendre, sinon ?"

    Mon avis :

    Frangine, c’est tout d’abord une histoire d’amour entre un frère et une soeur et des histoires d’amour en parallèle. C’est de la tendresse dans les mots (exemple : « Pépé-Lapin »), de la vie comme celle qui nous entoure. Cette vie nous happe déjà à la vue de la magnifique couverture, photo de Ana Isabel Valladares. Comment d’ailleurs ne pas être dans un premier temps séduit par cette photographie percutante que je qualifierais comme un hommage au bonheur simple, en voyant ces deux jeunes, complices et, ce visage riant de la jeune fille.  Frangine c’est « rouge comme un petit coquelicot »(extrait de la fin du roman). Oui, c’est ainsi que l’on peut évoquer ce beau roman, surprenant de tendresse, de vérité, surprenant de violence autant que de fragilité et de leçons de vie. Marion Brunet, l’auteure a le talent pour nous faire frémir, aimer, pleurer, détester ou encore sourire. Dès les premiers mots, elle nous entraîne dans son histoire avec brio.  Elle maîtrise à la perfection son roman. Aucune fausse note. Une structure bien pensée. On est guidé par le narrateur, Joachim, un des héros de l’histoire, le fameux frère qui adore sa soeur. Au départ, on entre dans l’histoire doucement, cela sent bon la vie écolière, la vie familiale puis progressivement, le ton monte comme l’émotion pour évoquer le thème central qui est la sexualité et en particulier l’homosexualité.  Marion Brunet ose les mots crus (« Je crois que c’est ce qu’ils veulent. Qu’elle les suce... »). Entre rejet, violence verbale, le roman se démarque, il est percutant. On se pose forcément des questions sur le dénouement final. On s’imagine le pire. Mais où est la normalité dans l'amour et la vie de famille? Est-ce normal d'avoir deux mères? Oubliera-t-on l ‘essentiel : l’amour ?  Le chemin de vie et de  sexualité n’est pas simple. Merci à Marion Brunet de nous avoir offert sa vision à ce sujet. Un très beau roman, prometteur d’une belle carrière dans le monde de la littérature.

    Ma note : 10/10

     

    C'est un 

    Frangine


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :