• Dix-sept ans

     

     

    Dix-sept ans

     

    Éditeur : Grasset

    Genre : roman autobiographique

    Année d'impression : 7 janvier 2015

    Résumé :

    On m’a élevée ainsi : les garçons et les filles sont à égalité. Je suis aussi libre que mon frère, ma mère est aussi libre que mon père. C’est faux. Je suis une fille, pas un garçon. J’ai 17 ans, mon corps me trahit, je vais avorter.
    J’y pense toujours, je n’en parlerai jamais à personne. Parfois, je ne suis pas loin de dire le mot, de le partager avec une amie proche. Et puis non, je renonce. Pourquoi ce silence ?

    Mon avis :

    Une couverture jaune pâle comme le soleil et la vie.  Un bordereau qui nous saute à l’œil avec sa belle photographie d’une jeune fille belle et souriante, un peu à la Romy Schneider dans ses débuts. Est-ce Colombe Schneck à 17 ans ? Le portrait est issu d’une collection particulière. On supposera donc. Juste un message qui en dit déjà long sur la lecture à suivre :

    « Je passe mon bac dans un mois. Je suis enceinte. J’ai peur ».

    De quoi attiser notre curiosité de lecteurs… Ou de lectrices. Car ici, c’est la femme qui prime dans toute sa beauté, sa jeunesse, ses désirs, sa liberté et sa fragilité.

    Un beau récit, court, alerte, composé de phrases simples mais d’une intimité émouvante. Beaucoup de femmes peuvent s’y retrouver. Les joies de la jeunesse et de son insouciance, la liberté que l’on croit inébranlable et son émiettement soudain par un accident de parcours. Première fois. Découvertes des corps. Contraception. Liberté et non dits. Liberté et contraintes. Questionnements. Pudeur oubliée. Sujet entre tabou et banalité : l’avortement. Le tout, rehaussé d’événements importants politiques comme la Loi Veil.

    Colombe Schneck après des années a su en parler entre pudeur et impudeur, dans son roman sans fioriture mais qui nous touche sans nul doute, même si on n’a pas vécu son expérience. On aurait pu aussi ! Et si, j’étais tombée enceinte ? Avec ou sans pilule. L’oubli de la contrainte. L’envie juste d’un corps, de désirs, de découvertes physiques. En lisant ce roman, on se replonge inévitablement dans des souvenirs ou l’on se questionne sur ce que nous vivons dans notre intimité, selon les âges. J’aurais pu vivre ou je vis cette expérience. Il suffit d’un récit comme Dix-sept ans pour se sentir ému(e) et chamboulé(e), en omettant par le lecteur masculin qui peut apporter un autre point de vue intéressant dessus.

    Dix-sept ans, un roman court mais marquant….

     

     

    Ma note : 9.5 / 10

     

     

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 5 Avril 2015 à 21:40

    et bien quel programme, on va lire pour savoir si ça s'arrange !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :