• Derrère la dune

     

    Derrère la dune

     

    Éditeur : Edilivre

    Genre : roman policier

    Année d'impression : juin 2014

    Résumé : L'inspecteur Anna Le Goff, jeune diplômée, décide de rentrer dans sa région natale. Son arrivée dans un commissariat breton va quelque peu chambouler ses occupants. Les relations avec le commissaire Renoult, personnage misogyne et détestable, se révèlent d'emblée compliquées. Anna, pour sa première enquête, est confrontée à l'inertie de son supérieur hiérarchique. Son énergie et sa volonté d'avancer sont mises à rude épreuve face à l'énigme de la disparition du mari de Sarah Montalbert, enterré depuis trois mois. La mort n'ayant pas été déclarée suspecte, les circonstances, à priori ne permettent pas d'ouvrir une enquête. Mais des lettres étranges retrouvées au domicile du défunt, le comportement intrigant du beau-père de la veuve vont finalement entraîner Anna en quête de la vérité. Le fait de fouiller dans le passé va confronter Anna à des secrets de famille se mêlant à sa propre histoire...

     

    Mon avis :

     

    Entrons dans l’univers de Odile Marteau Guernion et voyons ce qui se déroule « Derrière la dune ». Pour les amoureux de la Bretagne, le plaisir arrive comme des vacances à la mer. Odile a le don pour nous transporter de son écriture fluide entre passé et présent. Elle nous offre un roman policier qui pourrait être plutôt un roman que l’on qualifierait de pittoresque. Elle ne se contente pas d’un univers où le machisme prend du galon, où les meurtres se succèdent, où le suspens tient en haleine le lecteur. Elle nous mène avec une plume de maître au coeur de la vie de son héroïne Anna, au coeur de ce coin de Bretagne comme si elle peignait. On ressent des odeurs, on voit du relief, de la vie, on entend les mouettes, le bruit du moteur d’un bateau. On ressent son univers comme si on le vivait. Ici, das ce beau roman, Odile a su nous montrer qu’un roman policier pouvait se lire comme de la belle littérature et non aller dans un style facile. Elle virevolte entre ses personnages avec finesse. Sous sa plume, ils ont du caractère bien trempé, ils sont aimants ou détestables, courageux ou peureux. Ils ne sont pas que des personnages de papier, semble-t-il.

    Par contre, le roman aurait pu être plus dense, plus développé. Quel dommage de ne pas ressentir plus la peur, de ne pas être plus au courant de la situation des victimes. Certains personnages semblent être un peu délaissé au profit d’autres. On en perd presque leur trace.... jusqu’à leur réapparition soudaine pour le dénouement. Retrouvailles, mort... Le lecteur a-t-il eu toutes les pièces du puzzle ? Et ces derniers chapitres, certes bien écrits ont comme un goût de déception, d’écriture à bout de souffle.  Tout est bien qui fini bien comme on le dit mais là, la lecture est moins intense. Des retrouvailles se font s’en chaleur, comme bâclées. Une mort, vite oubliée. Et une fin comme un éclair de passage dans un ciel d’orage ou encore un ciel étoilée où passerait une étoile filante. Une fin trop rapide qui sort hélas le lecteur du roman comme à coup de pied : expédié !!

    Il fallait une fin alors tout le beau monde fictif des personnages est réuni pour le cliché final décevant malgré une volonté certaines de Odile Marteau Guernion de faire ici un beau roman. Merci pour les beaux moments de description qui nous font pénétrer avec douceur et beauté derrière la dune. Faut-il alors se demander si l’univers policier convient à Odile ? Elle a un talent littéraire qu’on ne peut pourtant nier. Adieu roman policier, bonjour roman d’un autre âge, d’un autre style ? La curiosité pousse à ne pas oublier Odile Marteau Guernion et à la lire de nouveau par la suite pour suivre son cheminement littéraire.

    Derrière la dune laisse entrevoir une porte de sortie, une porte ouverte vers une littérature comme les classiques de notre enfance. Mais, je ne désespère pas d’être agréablement surprise par la suite par Odile. C’est une de ces auteures qui par sa volonté et son talent, saura surprendre et trouver un beau et grand lectorat.

    Ma note: 7/10


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :