• Brune du lac : une mystérieuse disparition

     

    Brune du lac

     

    Éditeur : Nathan

    Auteur : Christelle Chatel

    Illustrateur : Sébastien Pélon

    Genre : roman illustré dès 8 ans

    Collection : Premiers romans

    Série : Brune du lac

    Année d'impression : 13 octobre 2016

    Résumé :

     

    « Un jour, je serai chevalière ! »

     

    Brune est arrivée à Saint-Pierre-de-Vours avec son père, son parrain et ses amis Thibault et Béatrice. Dans cette ville d’où est originaire sa famille, elle espère renouer avec l’histoire de sa mère, qu’elle n’a jamais connue. Mais à peine la petite troupe est-elle arrivée en ville que Béatrice, l’amie de Brune, disparaît. Et voici qu’un étrange chevalier surgit : il sait où est Béatrice ! Mais il ne parlera à Brune que si elle lui révèle son plus grand secret…
     
     

    Mon avis :

     

    Il n'est pas simple de se mettre à la place d'un enfant pour évoquer un livre en l'occurrence pour que ce dernier trouve son lectorat ou du moins continue d'être lu. Ce nouveau tome de Brune du lac semble dans ce cas de figure où l'avis est mitigé.

    Certes, rien à redire sur la présentation impeccable de ce petit roman broché, à la couverture lisse et brillante, qui met en avant l'héroïne, Brune, le mystère et les dangers qui planent avec les silhouettes au second plan et le chat noir ; les pages sont agréables à tourner, illustrées juste ce qu'il faut pour que le lecteur ait un décor et ne se sente pas piégé dans une lecture barbante et lourde. C'est aéré, une police de caractère suffisante pour le plaisir des yeux.

    L'histoire tient la route mais cependant manque un peu de profondeur. Les lieux et décors semblent un peu floutés, le suspense fatigué. On a cherché l'originalité,  certes la série a probablement son lectorat mais justement l'histoire  s'essouffle comme avec les habitudes. Brune a peur, Brune est courageuse mais Brune peut décevoir. Pourquoi ? Elle manque de fougue, de révolte, se laisse happer par l'histoire comme en attente déjà de la suite. Et le lecteur, petit (testé sur mon fils de 8 ans) ou grand,  décroche, regarde les images et se met à rêver d'autre chose...

     

    L'envie sera-t-elle là donc d'un autre tome, cette fois plus ancien.... Le chevalier inconnu ?

     

    Ma note : 6 / 10

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :